Saint François d'Assise

395,00 € TTC.

Médaille en or 18 k de St François d'assise.

Diamètre 18 mm. Poids environ 4.0 g.

Finition satinée.

Livrée avec un écrin blanc et une boite cadeau.

Fabrication exclusive Médailles Canale

- Ajouter une gravure

- Ajouter une chaîne

H. DROPSY

4 g

Médaille en or jaune 18 k de St François d'Assise.

Fabrication artisanale de Médailles de Baptême, de st patron depuis 1827 à Paris.

Né à Assise en Ombrie en 1181, fils d'un riche marchand drapier. Il a dans les premiers temps de sa vie cherché plaisir et la gloire par des faits d'armes afin d'accéder au rang de noblesse.

En 1205 alors qu'il s'apprête à rejoindre l'armée de Gauthier de Brienne il fait un rêve à Spolète lui intimant de rentrer à Assise pour y changer de vie, il abandonne son style de vie et ses amis de fête et l'évangile devient sa règle de vie faite du silence des prières et des chapelles. En conflit avec son père marchand qui l'assigne en justice pour avoir vendu ses biens afin de restaurer plusieurs chapelle dont la chapelle st Damien. Il rend tout ses biens et se sépare de ses vêtements. Il aurait alors déclaré devant à son père et à la foule "Puisque je t'ai appelé père sur la terre; désormais je peux dire: Notre Père qui êtes au Cieux, puisque c'est à Lui que j'ai confié mon trésor et donné ma foi."

Il s'inspire du message des évangiles, vit dans l'extrême pauvreté, se tient proches des démunis, embrasse les lépreux, mendie, se consacre à la restauration des chapelles. Ces compagnons furent de plus en plus nombreux. C'est ainsi qu'en 1210, il fonde l'Ordre des Frères mineurs (O.F.M), ordre religieux catholique des Franciscains dont la règle est validée par le pape Innocent III.

Les franciscains portaient une robe de bure de laine, avec une ceinture de corde et un capuchon arrondi. Ils avaient le droit de se livrer dans leurs églises à la confession et à la prédication. Ces religieux, protégés des papes, se répandirent dans toute l'Europe, et comptèrent des milliers de couvents, dont la richesse étaient obtenue par la pitié des fidèles.

L'aspect de fraternité dans leur vie était essentiel, les franciscains s'appelaient « frères ».

"Après Jésus, François d'Assise a été le seul parfait chrétien" François d'Assise par Ernest Renan, 1866.

Dans la même catégorie

Haut de page